Cancer du sein chez les hommes : les signes à ne pas ignorer

Radiographie rayons X d'un torse
unsplash.com

Le cancer du sein chez l’homme est une maladie rare et peu connue, qui représente seulement 1% des patients diagnostiqués. Si le cancer du sein chez l’homme est beaucoup moins courant que chez la femme, il est malheureusement souvent détecté tardivement. Nous vous expliquons ici les synptômes qu’il ne faut pas ignorer.

Le cancer du sein chez l’homme : les principales causes

Comme pour de nombreuses maladies, le risque de développer le cancer du sein augmente avec l’âge. Souvent, les hommes diagnostiqués ont plus de la quarantaine. Cela peut être héréditaire, s’il y a des antécédents dans votre famille proche (homme ou femme). Le cancer du sein peut également se développer à la suite d’une exposition importante aux rayons des radiothérapies ou aux radiations toxiques dans un cadre professionnel.

Sachez que si vous souffrez déjà d’une maladie responsable de la baisse du taux d’androgènes et de la hausse du taux d’œstrogènes, vous êtes davantage sensible aux risques de développer le cancer du sein. En effet, beaucoup de cas ont été diagnostiqués sur des hommes avec le syndrome de Klinefelter ou une cirrhose du foie.

Le cancer du sein, comme tous les autres cancers, est également lié au mode de vie ou aux conditions physiques. L’obésité, la gynécomastie, le tabagisme et l’alcoolisme sont autant de facteurs à risque.

Les symptômes du cancer du sein chez les hommes

La plupart des hommes n’aiment pas aller chez le médecin. Ils préfèrent « attendre que ça passe ». Pourtant, certains signes devraient vous alerter immédiatement. Si vous remarquez des changements ou des douleurs au niveau de la poitrine, contactez immédiatement votre docteur.

Voici les signes à ne pas ignorer pour détecter rapidement le cancer du sein chez l’homme :

  • Une bosse ou une grosseur indolore au niveau de la poitrine
  • Une masse douloureuse, un œdème ou une enflure en-dessous de l’aréole, la zone circulaire et pigmentée autour du mamelon
  • Un plissement, une ulcération ou des rougeurs du sein
  • Une rétraction, une déviation ou un encroûtement des mamelons
  • Des sécrétions mammaires, avec l’écoulement d’une substance verdâtre ou des saignements fréquents
  • Des ganglions ou des nodules palpables au niveau des aisselles
  • Une sensation de chaleur, voire de brûlure, à la poitrine

Ces signes se détectent souvent lors de la douche ou de l’autopalpation. Il existe également des syndromes qui apparaissent en-dehors de la poitrine, comme la perte de poids rapide, une jaunisse ou un essoufflement.

 

Salle d'hôpital avec deux lits
unsplash.com

Quel traitement contre le cancer du sein chez l’homme ?

Plus tôt on détecte la maladie, plus vite on peut la soigner. Après avoir constaté un changement au niveau de la poitrine, contactez immédiatement votre médecin. Vous passerez ensuite une échographie, une mammographie puis une biopsie. Si une pathologie tumorale est diagnostiquée, commence alors le traitement.

Les cancers du sein chez les hommes sont, le plus fréquemment, des carcinomes canalaires. Les autres types de cancer du sein, comme les sarcomes qui se développent à partir des muscles ou des os, sont plus rares.

Si le cancer du sein chez les hommes reste méconnu, le traitement pour le vaincre est pour l’instant le même que celui des femmes post-ménopausées. Malgré l’avancée des recherches sur l’immunothérapie, les traitements classiques, comme la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie, sont traditionnellement administrés.

Dans le cas d’une récidive ou d’un cancer de stade avancé, on utilise souvent l’hormonothérapie. Cette méthode est particulièrement efficace chez les hommes, dont les récepteurs hormonaux sont positifs. Les médecins prescrivent des médicaments anti-œstrogéniques ou anti-androgéniques pour priver les cellules cancéreuses d’œstrogène ou d’androgène.

 

Le cancer du sein chez l’homme est une maladie rare mais qui existe bel et bien. Devant le manque de connaissance et de sensibilisation, le cancer du sein est généralement découvert fortuitement et, bien souvent, trop tard. Si vous reconnaissez l’un des symptômes, n’attendez pas avant de contacter le médecin. Votre réactivité peut vous sauver la vie.

Articles similaires