Comment gérer la première séparation avec son bébé ?

La première fois que vous laissez votre bébé à la crèche ou à votre nounou peut être extrêmement difficile à vivre. Pour certains parents, il s’agit d’une épreuve douloureuse qui semble insurmontable. Doutes, angoisse, manque, tristesse : les émotions sont fortes lors de la première séparation avec bébé. Pour vous aider à surmonter les premiers temps, voici les précieux conseils des auxiliaires de vie.

Choisir le mode de garde qui vous convient le plus

Pour que la séparation se passe le mieux possible, vous devez avoir entièrement confiance dans le mode de garde que vous avez choisi. Si vous avez opté pour une nounou à domicile, celle-ci doit remplir tous vos critères et être à la hauteur de vos attentes. N’hésitez pas à vous montrer exigeant au moment du recrutement ; ce sera beaucoup de soucis en moins lors de la première semaine de garde.

Si vous préférez la garde en crèche, renseignez-vous bien sur l’établissement avant d’y inscrire votre enfant. La meilleure façon de vous rassurer et de discuter avec les auxiliaires et le personnel de la crèche, ainsi qu’avec les parents des enfants déjà inscrits. Ainsi, vous saurez dans quel environnement votre bébé évoluera.

Les enfants, notamment les tout-petits, sont de véritables éponges émotionnelles. C’est-à-dire qu’ils absorbent les émotions de Papa et Maman. Si vous êtes stressé lors de la séparation, votre bébé le sera aussi. Le mieux est donc d’opter pour le mode de garde qui vous rendra le / la plus serein(e) possible.

Adopter les bons gestes lors de la séparation

L’heure des aurevoirs est un moment que beaucoup de parents redoutent. Certains préfèrent donc l’éviter en quittant la crèche sans que leur enfant ne les aperçoive. Malheureusement, cette technique accentuera l’angoisse à la fois chez les parents et chez le bébé. Le mieux est d’expliquer à l’enfant la situation avec des paroles rassurantes, même s’il n’est pas en âge de les comprendre.

Les regards, l’intonation de la voix et les expressions du visage feront comprendre à votre enfant qu’il n’a rien à craindre. Insistez bien sur le moment où vous vous retrouverez : « Je reviens ce soir. » Les tout-petits n’ont pas encore la notion du temps ; l’idée est avant tout de leur garantir que vous serez de retour.

La plupart des bébés pleurent à la séparation mais c’est tout à fait normal. Souvent, ils se calment très vite et oublient rapidement leur chagrin. Ne restez pas dans la crèche jusqu’à ce que votre bébé se calme. Gardez le sourire, rassurez-le en quelques mots puis partez au boulot. Dans la journée, vous pouvez appeler la crèche pour prendre des nouvelles.

Préparer votre enfant à une séparation en douceur

Pour que la séparation se fasse en douceur, il existe quelques astuces. Vous pouvez par exemple donner à votre bébé un objet rassurant. Il peut s’agir de son doudou ou de sa tétine mais aussi d’un linge vous appartenant, avec votre odeur.

Selon les structures, il est également possible de personnaliser l’entrée en crèche de votre enfant. Les micro-crèches à Paris ou dans votre ville de résidence peuvent être ouvertes à la mise en place de plages horaires progressives. L’enfant ne reste tout d’abord qu’une matinée, puis reste jusqu’au déjeuner et enfin toute la journée.

Vous pouvez également préparer la séparation en amont, en laissant votre bébé à vos proches pendant quelques heures. Cela peut être le temps d’aller faire les courses ou d’une sortie en amoureux. Ainsi, vous vous habituez petit à petit à être séparé de votre bébé.

Comprendre vos émotions et agir si besoin

Vous devez rester à l’écoute de vos émotions. La sensation de déchirement et de manque est normale mais si elle persiste, il faut agir. Quand la peur de la séparation devient obsessionnelle, discutez-en tout d’abord avec le personnel de la crèche. Les auxiliaires peuvent prolonger le temps d’adaptation pour que vous le surmontiez plus facilement.

Parfois, vous vous rendrez compte que le mode de garde ne vous convient pas. Si, malgré vos efforts, vous ne parvenez pas à faire confiance à la personne qui garde votre enfant, n’hésitez pas à changer de système. Vous pouvez passer de la crèche à la nounou à domicile ou bien l’inverse. L’objectif est de trouver la solution qui saura effacer cette sensation de déchirement.

Si la peine perdure, que ce soit chez vous ou chez l’enfant, envisagez de consulter un psychologue. Ce professionnel de la santé pourra vous aider à affronter votre baby blues ou votre peur de la séparation.

Pour bien gérer la première séparation avec bébé, vous devez vous préparer à l’avance à cette situation. Rien de mieux que de laisser bébé à Papi et Mamie quelques heures. Le jour J, ne communiquez pas votre angoisse à votre enfant. En restant calme et confiant(e), vous enverrez le bon message à votre bébé.

Articles similaires